Les cinq régions du Continent Réunionnais

*
Réunion Septentrionale

La côte nord, ouverte au reste du monde, est très tôt créolisée. Les trois États qui la composent constituent les foyers intellectuels et industriels du continent. Quant à la Concession chinoise de Saint-Denis, son activité commerciale est un modèle pour tout l’hémisphère.

*
Réunion Occidentale

La côte occidentale du continent ne compte que deux territoires étirés le long du littoral, l’intérieur restant encore une région dangereuse. La Côte Française des Salines est le dernier vestige de l’ancien Empire Français de La Réunion.

*
Réunion Australe

Le sud du continent a été colonisé de manière éparse sur le pourtour littoral. Les deux États mahométans se sont vraisemblablement installés dans ces paysages minéraux par nostalgie de leur Arabie natale. Les Établissements de l’Anse des Cascades constituent les derniers témoins de la grande épopée commerciale papoue.

*
Réunion Orientale

La Réunion Orientale se divise en deux ensembles distincts. Au nord, les territoires indianisés de Takamaka­ et Petit-Bazar vivent en parfaite harmonie. Le sud connaît une situation plus délicate : des conflits incessants opposent les colons anglais d’East-River aux peuples des « highlands ». À l’écart de cette agitation, la petite ville portugaise de Santa-Rosa doit sa richesse à l’importation sur le continent de la morue séchée, qu’elle contribue largement à populariser.

Réunion centrale

Les territoires situés à l’intérieur du continent réunionnais sont occupés de longue date par des États riches et prestigieux. De larges fleuves accessibles aux plus gros cargos autorisent l’exportation de leurs richesses vers les ports du littoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.