« Je crois avoir relevé quelques erreurs historiques mais par respect pour les méritoires efforts de vulgarisation scientifique du jeune Emmanuel Kamboo, et dans le souci de ne pas perturber sa carrière prometteuse, je lui pardonne »

J. Marty, 02/06/2017